View Expo

Thalie vue par Frederic Monceau
L’absence de genres n’est pas la négation d’une identité mais la création d’alternatives. Dans un environnement plus diversifié, l’étiquetage rassure les esprits étroits. Alors que ceux qui portent leurs regards sur l’avenir ne peuvent qu’ouvrir leurs champs des possibles en comprenant que chaque élément présent dans ce monde est de plus en plus complexe et se définit forcément par des nuances. 
“Le rose pour les filles, le bleu pour les garçons" résonnait encore hier comme une certitude mais sonne faux désormais. Simplement car tout n’est que mouvement permanent et les idées reçues n’échappent pas à cette règle - Elles bougent et évoluent.
La mode se heurte depuis des siècles à la “bonne morale” pour reprendre ce qu’avance Catherine Mallaval dans Libération, à des stéréotypes et des préjugés.
Je pense que c’est aux créateurs, aux artistes et aux diverses parties prenantes des projets créatifs de faire avancer les pensées vers l’acceptation de la diversité en tant que force plutôt que faiblesse.
C’est aussi dans ce sens que présenter un garçon aux traits légèrement androgynes me paraissait tout à fait cohérent et actuel. 
Majeures ou mineures, nos actions définissent qui nous sommes et esquissent la société de demain. J’ai la certitude que la beauté aide à convaincre en douceur alors que l’horreur convainc par la violence. L’esthétisme est un outil qui aide les artistes à aller plus loin et à faire changer, petit à petit, les mœurs.
 

Translated from French:
The absence of genres is not the negation of an identity but the creation of alternatives. In a more diverse environment, labeling reassures narrow minds. While those who look to the future can only open their fields of possibilities by understanding that each element present in this world is more and more complex and is necessarily defined by nuances.
"Pink for girls, blue for boys" still sounded like a certainty yesterday, but now rings false. Simply because everything is permanent movement and preconceived ideas are no exception - They move and evolve.
For centuries, fashion has come up against "good morality" to use what Catherine Mallaval puts forward in Liberation, with stereotypes and prejudices.
I think it’s up to the creators, artists and the various stakeholders in creative endeavours to move thoughts towards accepting diversity as a strength rather than a weakness.
It’s also in this sense that portraying a boy with slightly androgynous features struck me as very consistent and current.
Major or minor, our actions define who we are and outline the society of tomorrow. I am sure that beauty helps to convince gently while horror convinces with violence. Aesthetics is a tool that helps artists to go further and to change mores little by little.
"Thalie's Little Black Bag" ultra-luxe experience curated by Franck & Umunique @Atelier7Sven.
Creative Direction Thalie : @ndionne
Photography & texts : @frederic.monceau
Model : @myr_eden
3D Furniture : fabrice.ausset